Interview CCM : Un café avec Steven Liardeaux & Redouane Abed !


Joueurs réguliers, amateurs ou professionnels, journalistes, sans oublier le staff, nombreux sont ceux qui passent les portes du CCM chaque jour. Le Clichy Montmartre vous propose une petite immersion dans la vie de ces acteurs du poker à travers une série d’interviews made in CCM : « Un café avec… » !
Au menu, 8 questions communes à tous, mais surtout pas d’inquiétude, on ne parlera pas de poker (ou vraiment très peu) !

Vous avez surement déjà croisé leurs routes au sein du CCM. Discret en dehors des tables, Redouane Abed n’en demeure pas moins un joueur redoutable sur une table de poker. De son côté, Steven Liardeaux excelle en tant que journaliste poker, et c’est grâce à lui et à ses collègues couvreurs que nous pouvons partager les différentes émotions des plus grands tournois internationaux. Spécialistes des tournois, chacun à leur manière, Redouane et Steven ont accepté de nous en dire un peu plus sur eux.

Redouane Abed

Redouane Abed

Ta première fois au Clichy Montmartre ?
C’était en Janvier 2013 à l’occasion d’un tournoi à 200€, par chance j’avais terminé 3ème, du coup ça m’a donné envie de revenir rapidement et depuis j’y suis régulièrement.

Si tu pouvais n’écouter qu’une seule musique pendant un tournoi, qu’elle serait-elle et pourquoi ?
Alors ce serait de la funk, « Magic » de Robin Thicke, elle bouge bien et elle me chauffe pas mal quand je joue haha !

Le Poker en un mot ?
Divertissement.

Si tu étais une carte du paquet, laquelle et pourquoi ?
Hum pas évident, je pense le Roi de Pique, car il fait mal et que ça correspond bien à mon style de jeu!

Le premier cadeau que tu t’es offert avec l’argent du poker ?
Une belle paire de baskets, des Nike Jordan.

Si tu pouvais dîner avec une personnalité morte ou vivante, laquelle et surtout que commanderiez-vous ?
Zizou ! Avec tout ce qu’il a fait pour la France et puis quel talent ce mec ! On irait au Wepler à côté comme ça je reste pas loin haha et on prendrait un énorme plateau de fruits de mer !

Les WSOP-C à Paris, qu’est-ce que tu en tire comme expérience ?
Franchement c’était dingue, on a tous kiffé pendant 3 semaines. En plus j’adore rencontrer des nouvelles personnes, le CCM c’est un lieu social incroyable. Tu peux te retrouver à discuter et échanger avec des gens géniaux alors que tu ne les aurais pas calculé pas en dehors du Cercle.

Si tu devais écrire un livre sur ta vie, quel titre choisirais-tu ?
« A la Conquête du Trésor »


Steven

Steven "Veunstyle" Liardeaux

Ta première fois au Clichy Montmartre ?
Il me semble que la première fois que j’ai mis les pieds au CCM c’était pour un tournoi de l’après midi à 30 ou 50€ en fin d’année 2008. Depuis j’y suis beaucoup plus souvent retourné en tant que journaliste pour divers événements poker.

Si tu pouvais n’écouter qu’une seule musique pendant un tournoi, qu’elle serait-elle et pourquoi ?
Alors une chanson electro ça c’est sûr, sans parole aussi. Je dirai « Flat Beat » de Mr Oizo ! J’aime beaucoup ce style de musique pendant que je bosse, ça m’inspire pas mal et ça m’empêche de piquer du nez pendant les moments plus calme !

Le Poker en un mot ?
Chance, dans tous les sens du terme.

Si tu étais une carte du paquet, laquelle et pourquoi ?
Le 10 de Coeur, je l’aime bien ! C’est pas une tête, c’est une carte qui a priori peut paraître banale mais c’est souvent une carte pivot qui change souvent la physionomie d’un coup.

Le premier cadeau que tu t’es offert avec l’argent du poker ?
C’était en 2006-2007, une PlayStation 3, je l’ai toujours d’ailleurs. J’avais gagné 600$ sur un 3$ sur Full Tilt.

Si tu pouvais dîner avec une personnalité morte ou vivante, laquelle et surtout que commanderiez-vous ?
Sans hésitation ce serait Michael Jordan ! Je lui demanderai comment on fait pour devenir le meilleur, quelle effet cela fait d’entrer dans une pièce et de voir tout le monde s’arrêter pour vous regarder et d’être un modèle pour tant de personnes. On irait dans un resto typiquement parisien, avec en plat un bon magret de canard et une excellente bouteille de vin.

Les WSOP-C à Paris, qu’est-ce que en tu tire comme expérience ?
Un de mes meilleurs coverages, j’ai rarement ressenti une telle attente et un tel engouement. On dit que le poker est mort en France et bien je peux vous le dire on est très bien loin de là ! Cela confirme également que la tendance du marché qui sont le low et middle buy-in ! Ces WSOP-C Paris ont été une vraie bonne chose pour le Poker en France.

Si tu devais écrire un livre sur ta vie, quel titre choisirais-tu ?
« On verra demain »

Mots-clefs : , , ,